Actualité du CPF

Les entreprises tardent à mettre en place l’entretien professionnel

Actualité du CPF Le 07 octobre 2015

81% des salariés n’ont pas encore de rendez-vous fixé pour leur premier entretien professionnel selon un sondage sur la perception des salariés concernant la réforme de la formation professionnelle effective depuis le 1er janvier 2015. Celui doit pourtant être mis en place avant mars 2016 selon la loi.

Les entreprises tardent à mettre en place l’entretien professionnel

Une très large majorité (81%) de salariés n’ont pas encore de date de rendez-vous pour leur premier entretien professionnel, qui doit intervenir avant mars 2016 selon un sondage de l’Ifop pour TAC Conseil, le département du groupe Théâtre à la Carte, spécialisé dans la conduite du changement. Un résultat inquiétant quand on sait que cette enquête a été menée auprès de 1001 salariés employés dans des entreprises de plus de 250 personnes : aussi, qu’en est-il dans les PME, qui disposent de moyens moins importants ?

Un dispositif pourtant apprécié des bénéficiaires

Pourtant, le dispositif est bien perçu des salariés qui en ont déjà bénéficié : 60 % de ceux qui ont réalisé leur premier entretien professionnel ont le sentiment qu’il a été globalement utile pour réfléchir à leur situation professionnelle. « Au cours de cet entretien, le salarié peut exprimer ses perspectives d’évolution de carrière et demander des formations relatives à l’acquisition de nouvelles compétences importantes pour la suite de sa vie professionnelle », analyse Anne-Sophie Vautrey, directrice d’études à l’Ifop. « C’est une occasion de dialogue bien perçue par les salariés qui l’ont expérimentée et donc un outil de conduite du changement. Mais les entreprises ont tendance à associer cet entretien à l’entretien d’évaluation réalisé chaque année, alors que les objectifs sont bien différents : l’entretien professionnel concerne la formation et l’avenir professionnel des salariés. »

Un symptôme du peu de succès de la réforme

Autre élément d’inquiétude pointé par l’Ifop : 46% des salariés n’ont jamais entendu parler de l’instauration d’un entretien professionnel obligatoire tous les deux ans. Ils ne risquent donc pas d’en faire la demande. Globalement, cette étude note la faible notoriété globale de la réforme de la formation professionnelle ; 82 % des salariés ont entendu parler du CPF, mais seulement 27 % en ont ouvert un. « Ces chiffres montrent une méconnaissance des nouveaux dispositifs, à corréler avec un éventuel manque d’engagement de la part des directions et des IRP sur le sujet », conclu TAC Conseil. Espérons que les choses changent avec le lancement, le 1er octobre, de la campagne de communication du gouvernement.

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

Trouver votre formation CPF

Anglais pour adulte débutant (éligible CPF)

avec Capcours
- ISSY LES MOULINEAUX (92) et 1 autre localité

    En centre/En entreprise/A distance

    Eligible

    Initiation

    En centre/En entreprise/A distance

    60 heures

    Eligible

    Initiation

    En entreprise/En centre

    Eligible

    Intermédiaire

    Voir toutes les formations

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus